Histoire et fonctionnement

QUI SOMMES-NOUS ?

À l’origine…

En 1986, lors du bicentenaire de la 1ère ascension du Mont-Blanc, des alpinistes du monde entier ont lancé un appel pour protéger le Mont-Blanc sur
ses trois versants.
Les élus ont alors créé l’Espace Mont-Blanc pour agir pour un développement durable du territoire.
Mais suite aux projets avortés, des passionnés de montagne issus de différentes associations et organismes de protection de l’environnement
et de la montagne français, italiens et suisses ont décidé de créer, dès 1991, un collectif
international et de fonder une association faîtière : proMONT-BLANC.

Découvrez l’historique de l’association de 1991 à 2007 avec ce document PDF :  page histoire ancien site

Un collectif…

proMONT-BLANC fédère une vingtaine d’associations et organismes qui regroupent près d’un million
de membres :
• À l’international (Suisse, Italie et France) : CIPRA, les Clubs alpins, Mountain Wilderness et WWF…
• Au niveau national : FRAPNA, Legambiente…
• Au niveau local : ARSMB, Association de la réserve des Aiguilles Rouges, Comité départemental de la
randonnée pédestre 74, Le collectif de défense du Mont Joly…

Quelles sont nos missions ?

• Nous mettons en synergie et fédérons des organisations françaises, italiennes et suisses soucieuses de
l’environnement.
• Nous assurons une veille environnementale pour alerter et sensibiliser tous les acteurs concernés.
• Nous incitons et contribuons à une politique de gestion environnementale pérenne, notamment
par des actions de pression.
• Nous initions et / ou soutenons des projets exemplaires et innovants des adhérents du collectif ou d’autres
partenaires dès lors qu’ils sont en phase avec nos orientations.

Le Conseil d’Administration

L’association proMONT-BLANC est administrée par un Conseil d’Administration (CA) de 6 à 14 personnes élues par l’Assemblée Générale. Toutes sont bénévoles sauf Jean-Christophe Poupet, vice-président français et Vincent Neirinck, observateur au sein du CA. Tous deux sont détachés par leur employeur (WWF et MW France) pour travailler au sein du Conseil de proMONT-BLANC. Les membres se réunissent environ 1 fois par trimestre et communiquent régulièrement par mail et Skype.

Pour trouver de nouvelles forces, proMONT-BLANC s’efforce de recruter de nouveaux membres surtout côté Valais et en Val d’Aoste. Pour ces deux régions, le collectif se heurte à beaucoup de difficultés notamment face à la défection des adhérents dans les associations environnementales locales italiennes.

En 2016 proMONT-BLANC a choisit de se tourner vers les jeunes en leur proposant un Tour du Mont-Blanc spécial enrichi de nombreux intervenants. Depuis des actions sont menés avec ces jeunes devenus les « Ambassadeurs de proMONT-BLANC ».

…et le personnel

Depuis décembre 2004, proMONT-BLANC dispose d’un secrétariat permanent avec une salariée à temps partiel.

proMONT-BLANC fait appel ponctuellement à des stagiaires et des consultants.

 

A lire aussi proMONT-BLANC ? Qu’est-ce que c’est ? par Raphaëlle