Publications

Brochure proMONT-BLANC français - italien - anglais

2015 – 2017 : BROCHURE de présentation proMONT-BLANC

Ce document de 8 pages tente de présenter le collectif et ses activités auprès d’un large public.
De belles photos illustrent ce document afin qu’il soit pris, vu et lu.

Cet imprimé devra aider à mobiliser de nouveaux bénévoles : en 2015 proMONT-BLANC ouvre ses adhésions aux membres individuels.
Au verso un appel au don est aussi lancé.

La brochure est disponible en téléchargement    A4-BROCHURE-PRO-MONT-BLANC-finale-2.pdf et en version papier auprès du secrétariat.

Voir aussi : english version : A4-BROCHURE-PROMONTBLANC-anglais-1-1.pdf, versione italiana A4-BROCHURE-PROMONTBLANC-italien.pdf

Le MONT-BLANC demain

proMONT-BLANC en partenariat avec Mountain Wilderness lançait en juin 2014 un grand débat pour faire connaître de tous les travaux en cours de l’Espace Mont-Blanc pour doter le massif d’un plan de gestion.

En 2012, 25 ans après que les alpinistes de Mountain Wilderness ait lancé l’idée d’une protection internationale du Mont-Blanc, était organisé un colloque pour faire le point et inciter tous les acteurs à s’engager dans la démarche.

En juin 2014, il était nécessaire de mesurer le chemin parcouru.

 « Le Mont-Blanc demain », tel était le sous-titre de ces Rencontres citoyennes du mois de juin qui devaient conclure une journée au cours de laquelle la Conférence transfrontalière Mont-Blanc (EMB) aurait dû adopter son plan de gestion pour le massif.

Cette adoption a été reportée mais ce débat public aura permis de faire connaître de tous les travaux menés au sein de l’Espace mont-Blanc (EMB) pour  doter le massif d’un plan de gestion partagé sur les 3 pays.

A découvrir le compte rendu : ActesRencontresCitoyennesMontBlanc2014-2.pdf

Au pied du MONT-BLANC

Rassemblement au pied du Mont-Blanc en partenariat avec Mountain Wilderness – juin 2014

Nous vous informions cet été que le monde associatif de la montagne s’était réuni à Chamonix fin juin à l’occasion des assemblées générales de Mountain Wilderness International et de proMONT-BLANC.

Au-delà des travaux statuaires, nos associations ont tenu à mettre en lumière leur engagement pour la protection du massif du Mont-Blanc, et leur attachement à la préservation d’espace de wilderness dans le massif, mais aussi dans toutes les montagnes de France.

La wilderness, ce sont ces espaces que Samivel évoquait ainsi : « Il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls qu’il survive… »    LIRE LA SUITE sur le site de MW

Télécharger le PDF : Dossier-proMONT-BLANC_web-2014.pdf

Problématiques : l’accès au Mont-Blanc

Nouveau Refuge du Gouter

Les problématiques de l’accès au Mont-Blanc par la voie normale et les conditions d’hébergement aux refuges de Tête Rousse et du Goûter (2013).

Dans le cadre de la « Stratégie pour l’Avenir du Massif du Mont-Blanc » élaborée sous l’égide de l’Espace Mont-Blanc, une commission « Fréquentation de la haute montagne dans le Massif du Mont-Blanc » a été mise en place.
Une première réunion s’est tenue le 6 mai, à laquelle deux membres du CA de proMONT-BLANC ont participé, Bernard MARCLAY et Jean-Marie COMBETTE. Ce dernier, membre par ailleurs des clubs alpins de Dijon et de Chamonix, parcourant souvent le Massif du Mont Blanc, a pris l’initiative début septembre de se rendre sur l’Arête du  Goûter afin de vérifier à la fois  l’effectivité des consignes réglementant le camping sur la voie normale  du Mont-Blanc et la réalité des conditions offertes aux alpinistes hébergés aux  refuges de Tête Rousse et  surtout du  Goûter.
Jean-Marie COMBETTE a fait un compte-rendu de sa courte mais néanmoins instructive visite dans un document d’une vingtaine de pages.

PDF : Rapport-JMC-Goûter.pdf

11/2012 Plan de Gestion de l'EMB

PIT

Les associations réunies au sein de proMONT-BLANC ont mis beaucoup d’espoir depuis 20 ans dans les efforts des collectivités pour préserver le Massif du Mont-Blanc. L’engagement des collectivités dans une démarche récente d’élaboration d’un plan de gestion va, dans le bon sens, celui de remplir le mandat confié par les états à l’Espace Mont-Blanc pour mettre en œuvre « un développement équilibré lié au maintien de la qualité des paysages et des milieux naturels ». Les associations ont encouragé le processus, y ont participé activement et positivement même si elles sont critiques sur un certain nombre de points concernant les modalités de la gouvernance et le manque d’ambition des collectivités. 

Concernant la dernière version du Plan de gestion, qui nous a été soumise lors de la seconde réunion du Comité de pilotage élargi en septembre 2012, proMONT-BLANC fait les constats suivants…
Lire la suite sur le PDF : avis-plan-de-gestion-oct12.pdf

Etat de la candidature du Mont-Blanc au Patrimoine mondial

brochure UNESCO couverture

Rapport sur l’état de la candidature du Mont-Blanc au Patrimoine mondial de l’UNESCO Lors de son assemblée générale publique le 18/11/2011 à Chamonix et à l’occasion du 20ème anniversaire de leur engagement commun, les associations membres du collectif proMONT-BLANC ont dressé un bilan de la démarche de protection du massif du Mont-Blanc et ouvert des perspectives pour voir, enfin, aboutir le processus qu’elles appellent de leurs vœux depuis tant d’années. proMONT-BLANC a présenté à l’assemblée un rapport documentaire complet sur l’état de la candidature du massif du Mont-Blanc au Patrimoine Mondial ainsi qu’une version condensée (révisée en juin 2012). PDF : version condensée brochure-UNESCO-juin-12-site.pdf 2012 PDF : version complète Rapport-pro-Mont-Blanc-Unesco-du-21-octobre-2011-version-finale.pdf 2012

DIX ONG lancent l’APPEL pour le MONT-BLANC

 

En mai 2010, dix ONG s’associent pour lancer un APPEL pour le MONT-BLANC. Les WWF, Clubs alpins, Legambiente, CIPRA, Mountain Wilderness…, membres de proMONT-BLANC,  s’engagent pour aider proMONT-BLANC à faire reconnaitre au niveau international la valeur exceptionnelle du MONT-BLANC.

Lire le document: Déclaration-Présidents-mai-2010-modifiée.pdf

Le Thermomètre du Mont-Blanc novembre 2009

thermometre

L'exceptionnalité du Mont-Blanc

brochure nov 2006

L’étude Thermomètre  – Il Termometro del Monte Bianco
Les enjeux d’une brochure destinée à sensibiliser les habitants du massif du Mont-Blanc sur leur environnement exceptionnel

Dans l’objectif d’établir un bilan annuel de l’état de santé du Mont-Blanc, le collectif transfrontalier d’associations proMONT-BLANC a créé, en partenariat avec le monde de la recherche, un outil permettant de mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques de 15 communes du massif du Mont-Blanc : le «Thermomètre du Mont-Blanc».

Une campagne de communication au sein de 15 communes sur les trois pays a permis à 20000 foyers fin novembre 2009, de recevoir une brochure explicative du «Thermomètre du Mont-Blanc» et de sensibiliser ainsi les habitants de cet espace exceptionnel.

La conception du Thermomètre : Le Comité International proMONT-BLANC a conçu un outil original pour mesurer les degrés de développement durable du Territoire du Mont-Blanc. L’outil nommé “Thermomètre du Mont-Blanc”est fondé sur une banque de données de 58 indicateurs et 14 index de durabilité.
La recherche a été conduite sur 15 communes (7 françaises, 5 italiennes et 3 suisses). On a recueilli les données relatives à 24 indicateurs environnementaux, 24 économiques et 10 sociaux.
Ce grand choix d’indicateurs peut encore être amélioré voire élargi mais a déjà permis de réaliser une photographie évocatrice de la situation.

PDF version italienne 8 pages thermometreitalien.pdf PDF version française 8 pages thermometrefrancais8pages.pdf PDF version française 4 pages VERSION_FINALE_en_-francais_3_pays.pdf

Document sur l’exceptionnalité du Mont-Blanc par un réseau scientifique tri-national (nov. 2006)
Un tirage sur papier écologique à 30000 exemplaires et en 3 langues

Grâce à la collaboration d’une trentaine de scientifiques, de photographes, et de partenaires financiers, proMONT-BLANC a publié fin 2006 une brochure originale sur le caractère exceptionnel du massif du Mont-Blanc : « UN JOYAU EXCEPTIONNEL, NI ETERNEL, NI PROTEGE, LE MONT-BLANC ’’

En réponse à cette question : « Pourquoi le massif du mont-Blanc doit-il devenir Patrimoine Mondial de l’UNESCO ?  » vous découvrirez que pour ce document transfrontalier, un texte à caractère pédagogique a été retenu. L’objectif était d’établir un inventaire objectif de l’état des lieux puis de diffuser ces informations aux populations, aux visiteurs mais aussi aux décideurs et administrations. L’information et une meilleure connaissance du milieu devraient permettre en effet aux populations de faire leur choix et d’inciter les institutions à s’orienter sur les chemins du développement durable.

Imprimée en trois langues (italien, anglais et français) et à 30000 exemplaires, ce document de 16 pages remporte un vif succès.
Des conférences de presse et débats ont été organisées pour en faire la promotion, à Chamonix, Paris, Aoste et Grenoble. Milan et la Suisse sont programmées.

Ce travail représente la contribution des associations pour aider à la mise en place du Schéma de Développement Durable (SDD) de l’Espace Mont-Blanc. Ce sera un premier pas fédérateur pour l’obtention du label UNESCO… en permettant d’amorcer un processus de dialogue territorial, depuis la phase de concertation entre institutions et populations jusqu’à la phase de décision. Nous vous invitons à parcourir cette brochure, à nous faire part de vos impressions ainsi qu’à la faire connaître autour de vous.

PDF : brochure en français MontBlancFR.pdf PDF : brochure en italien MontBlancIT.pdf PDF : brochure en anglais MontBlancGB.pdf

Le versant noir du Mont-Blanc (2002)

versant noir

Présentation critique et propositions pour l’avenir du massif du Mont-Blanc (2002)

Sommaire du livre
Résumé Présentation
Démarche et contexte sociologique
Equipements et aménagements – accès Développement et modernisation des domaines skiables ; impacts complémentaires liés notamment à la sécurité ; problème des routes et accès.
Transports Outre la question de la gestion du tunnel, accessibilité lointaine et régionale, desserte des vallées et maîtrise de la circulation locale, projet de train-tram à Chamonix.
Agriculture de montagne Situation et évolution de l’activité qui façonne et entretient le paysage du massif dans les piémonts et la zone des alpages. Spécificité de l’agriculture.
Espace aérien Saturation de l’espace aérien et du niveau sonore ; situation critique pour les résidents, les visiteurs et les alpinistes. Usages légaux et infractionnels.
Pratiques de la montagne et de l’alpinisme – accueil dans le massif Evolution des pratiques et impact sur la liberté individuelle et la « wilderness »; sécurité et responsabilité. Lieux de haute fréquentation ; la question des refuges.
Installations obsolètes et déchets Equipements et matériaux abandonnés, problèmes de réhabilitation, dépôts et déchets.
Réglementations et action des pouvoirs publics Urbanisme ; état des protections de zones ; procédures d’instruction et suivi des décisions des autorités. Institutions et statut juridique Conférence Transfrontalière Mont Blanc ; insuffisances et limites ; application de la Convention Alpine.

Conclusions De lourdes priorités, un chemin à parcourir pour une meilleure gouvernance, une gestion partagée et… un label international. PDF : Le versant noir du Mont-Blanc versantnoir.pdf … toujours d’actualité….

Les actes du Colloque 2002 à Genève

dessin le livre noir du mont-blanc

La gestion durable du Mont-Blanc, futur joyau du Patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Le colloque organisé par proMONT-BLANC à l’Université de Genève les 14 et 15 octobre a été un succès.
80 personnes ont travaillé ensemble sur les voies et moyens de conférer au massif l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité, distinction qui dépend de l’UNESCO sur nomination des états.
Il ne s’agît pas d’obtenir un « label » à bon compte mais d’élaborer un plan de requalification et de gestion impliquant une meilleure « gouvernance » sur les trois pays et pouvant conduire ensuite à un dossier de candidature. Car il y a beaucoup à faire comme le montre le « Versant Noir du Mont Blanc » livret qui analyse en 8 thèmes dominants les situations critiques qu’il convient de redresser.
Munis de cette analyse, les experts en géographie, sociologie, glaciologie, écologie, paysage, urbanisme, droit, ont confronté leur vision devant un public de résidents et d’acteurs venus des trois pays autour du Mont Blanc; ceux-ci ont exprimé leur avis sur la situation et la démarche, concluant de façon unanime qu’il y a matière à mieux maîtriser et infléchir sérieusement la gestion du massif et que proMONT- BLANC doit jouer dans ce processus un rôle de proposition et d’animation. On notait notamment la présence de Pierre Préau géographe, Robert Vivian glaciologue, Bernard Fischesser écologue et spécialiste du paysage, Denis Jordan spécialiste de la flore et des milieux naturels, Fédérica Thomasset urbaniste et paysagiste, Elio Riccarand Verdi Aosta, Andréas Weissen président de la CIPRA internationale, Georgina Peard de l’UICN, Walter Wetterli du WWF suisse. On a pu entendre Patrice de Bellefon guide et « érudit de terrain », l’artisan de l’inscription au patrimoine mondial de l’ensemble Gavarnie-Mont Perdu en 1997, ainsi que Meinradt Küttel sur la toute récente nomination du glacier d’Aletsch. Michel Charlet maire de Chamonix et vice président de la Conférence Transfrontalière Mont Blanc est venu s’exprimer à la table ronde qui rassemblait trois acteurs socioéconomiques de chaque pays.

Il s’agît maintenant d’engager un processus de gestion participative avec toutes les catégories d’acteurs; les valléens présents seront des médiateurs lors des réunions de restitution et d’échange organisées dans les trois pays à partir de novembre. Ce qui est certain aujourd’hui, c’est que l’histoire a crée des liens et des réseaux complexes entre tous; que le vieux débat d’exclusivité entre « autochtones » et « étrangers » est définitivement clôt; que nous avons tous pleine légitimité à débattre et agir, qu’il n’y à plus pour l’avenir qu’une communauté d’intérêt et de responsabilité. PDF : les actes du colloque actes_15_10_02-colloque.pdf

Brochure MONT-BLANC future ?

brochure MB future   Voir plaquette-MB-future.pdf

Nouvelle brochure proMONT-BLANC

Printemps 2015 – proMONT-BLANC présente sa nouvelle brochure (with an english version).

Elle a été imprimée à 5 000 exemplaires. Les membres espèrent pouvoir prochainement éditer une version en anglais et en italien.

Ce document de 8 pages tente de présenter le collectif et ses activités. Il sera complété régulièrement par des fiches thématiques qui développeront les actions menées par ses membres adhérents (La pollution par l’ARSMB,  les survols aériens par Mountain Wilderness etc.).

Cette brochure est destinée à un très large public.
De belles photos illustrent ce document afin qu’il soit pris, vu et lu.
Cet imprimé devra permettre de mobiliser de nouveaux bénévoles : en 2015 proMONT-BLANC ouvre ses adhésions aux membres individuels.
Au verso un appel au don est aussi lancé.

La brochure est disponible en français :    A4-BROCHURE-PRO-MONT-BLANC-finale-2.pdf  and english version :  A4-BROCHURE-PROMONTBLANC-anglais-web.pdf
et en version papier auprès du secrétariat.

Le MONT-BLANC demain

proMONT-BLANC en partenariat avec Mountain Wilderness lançait en juin 2014 un grand débat pour faire connaître de tous les travaux en cours de l’Espace Mont-Blanc pour doter le massif d’un plan de gestion.

En 2012, 25 ans après que les alpinistes de Mountain Wilderness ait lancé l’idée d’une protection internationale du Mont-Blanc, était organisé un colloque pour faire le point et inciter tous les acteurs à s’engager dans la démarche.

En juin 2014, il était nécessaire de mesurer le chemin parcouru.

 « Le Mont-Blanc demain », tel était le sous-titre de ces Rencontres citoyennes du mois de juin qui devaient conclure une journée au cours de laquelle la Conférence transfrontalière Mont-Blanc (EMB) aurait dû adopter son plan de gestion pour le massif.

Cette adoption a été reportée mais ce débat public aura permis de faire connaître de tous les travaux menés au sein de l’Espace mont-Blanc (EMB) pour  doter le massif d’un plan de gestion partagé sur les 3 pays.

A découvrir le compte rendu : ActesRencontresCitoyennesMontBlanc2014-2.pdf

Au pied du MONT-BLANC

Rassemblement au pied du Mont-Blanc en partenariat avec Mountain Wilderness – juin 2014

Nous vous informions cet été que le monde associatif de la montagne s’était réuni à Chamonix fin juin à l’occasion des assemblées générales de Mountain Wilderness International et de proMONT-BLANC.

Au-delà des travaux statuaires, nos associations ont tenu à mettre en lumière leur engagement pour la protection du massif du Mont-Blanc, et leur attachement à la préservation d’espace de wilderness dans le massif, mais aussi dans toutes les montagnes de France.

La wilderness, ce sont ces espaces que Samivel évoquait ainsi : « Il existe un monde d’espace, d’eau libre, de bêtes naïves où brille encore la jeunesse du monde et il dépend de nous, et de nous seuls qu’il survive… »    LIRE LA SUITE sur le site de MW

Télécharger le PDF : Dossier-proMONT-BLANC_web-2014.pdf

Problématiques : l’accès au Mont-Blanc

Nouveau Refuge du Gouter

Les problématiques de l’accès au Mont-Blanc par la voie normale et les conditions d’hébergement aux refuges de Tête Rousse et du Goûter (2013).

Dans le cadre de la « Stratégie pour l’Avenir du Massif du Mont-Blanc » élaborée sous l’égide de l’Espace Mont-Blanc, une commission « Fréquentation de la haute montagne dans le Massif du Mont-Blanc » a été mise en place.
Une première réunion s’est tenue le 6 mai, à laquelle deux membres du CA de proMONT-BLANC ont participé, Bernard MARCLAY et Jean-Marie COMBETTE. Ce dernier, membre par ailleurs des clubs alpins de Dijon et de Chamonix, parcourant souvent le Massif du Mont Blanc, a pris l’initiative début septembre de se rendre sur l’Arête du  Goûter afin de vérifier à la fois  l’effectivité des consignes réglementant le camping sur la voie normale  du Mont-Blanc et la réalité des conditions offertes aux alpinistes hébergés aux  refuges de Tête Rousse et  surtout du  Goûter.
Jean-Marie COMBETTE a fait un compte-rendu de sa courte mais néanmoins instructive visite dans un document d’une vingtaine de pages.

PDF : Rapport-JMC-Goûter.pdf

11/2012 Plan de Gestion de l'EMB

PIT

Les associations réunies au sein de proMONT-BLANC ont mis beaucoup d’espoir depuis 20 ans dans les efforts des collectivités pour préserver le Massif du Mont-Blanc. L’engagement des collectivités dans une démarche récente d’élaboration d’un plan de gestion va, dans le bon sens, celui de remplir le mandat confié par les états à l’Espace Mont-Blanc pour mettre en œuvre « un développement équilibré lié au maintien de la qualité des paysages et des milieux naturels ». Les associations ont encouragé le processus, y ont participé activement et positivement même si elles sont critiques sur un certain nombre de points concernant les modalités de la gouvernance et le manque d’ambition des collectivités. 

Concernant la dernière version du Plan de gestion, qui nous a été soumise lors de la seconde réunion du Comité de pilotage élargi en septembre 2012, proMONT-BLANC fait les constats suivants…
Lire la suite sur le PDF : avis-plan-de-gestion-oct12.pdf

Etat de la candidature du Mont-Blanc au Patrimoine mondial

brochure UNESCO couverture

Rapport sur l’état de la candidature du Mont-Blanc au Patrimoine mondial de l’UNESCO Lors de son assemblée générale publique le 18/11/2011 à Chamonix et à l’occasion du 20ème anniversaire de leur engagement commun, les associations membres du collectif proMONT-BLANC ont dressé un bilan de la démarche de protection du massif du Mont-Blanc et ouvert des perspectives pour voir, enfin, aboutir le processus qu’elles appellent de leurs vœux depuis tant d’années. proMONT-BLANC a présenté à l’assemblée un rapport documentaire complet sur l’état de la candidature du massif du Mont-Blanc au Patrimoine Mondial ainsi qu’une version condensée (révisée en juin 2012). PDF : version condensée brochure-UNESCO-juin-12-site.pdf 2012 PDF : version complète Rapport-pro-Mont-Blanc-Unesco-du-21-octobre-2011-version-finale.pdf 2012

Le Thermomètre du Mont-Blanc novembre 2009

thermometre

L'exceptionnalité du Mont-Blanc

brochure nov 2006

L’étude Thermomètre  – Il Termometro del Monte Bianco
Les enjeux d’une brochure destinée à sensibiliser les habitants du massif du Mont-Blanc sur leur environnement exceptionnel

Dans l’objectif d’établir un bilan annuel de l’état de santé du Mont-Blanc, le collectif transfrontalier d’associations proMONT-BLANC a créé, en partenariat avec le monde de la recherche, un outil permettant de mesurer les impacts environnementaux, sociaux et économiques de 15 communes du massif du Mont-Blanc : le «Thermomètre du Mont-Blanc».

Une campagne de communication au sein de 15 communes sur les trois pays a permis à 20000 foyers fin novembre 2009, de recevoir une brochure explicative du «Thermomètre du Mont-Blanc» et de sensibiliser ainsi les habitants de cet espace exceptionnel.

La conception du Thermomètre : Le Comité International proMONT-BLANC a conçu un outil original pour mesurer les degrés de développement durable du Territoire du Mont-Blanc. L’outil nommé “Thermomètre du Mont-Blanc”est fondé sur une banque de données de 58 indicateurs et 14 index de durabilité.
La recherche a été conduite sur 15 communes (7 françaises, 5 italiennes et 3 suisses). On a recueilli les données relatives à 24 indicateurs environnementaux, 24 économiques et 10 sociaux.
Ce grand choix d’indicateurs peut encore être amélioré voire élargi mais a déjà permis de réaliser une photographie évocatrice de la situation.

PDF version italienne 8 pages thermometreitalien.pdf PDF version française 8 pages thermometrefrancais8pages.pdf PDF version française 4 pages VERSION_FINALE_en_-francais_3_pays.pdf

Document sur l’exceptionnalité du Mont-Blanc par un réseau scientifique tri-national (nov. 2006)
Un tirage sur papier écologique à 30000 exemplaires et en 3 langues

Grâce à la collaboration d’une trentaine de scientifiques, de photographes, et de partenaires financiers, proMONT-BLANC a publié fin 2006 une brochure originale sur le caractère exceptionnel du massif du Mont-Blanc : « UN JOYAU EXCEPTIONNEL, NI ETERNEL, NI PROTEGE, LE MONT-BLANC ’’

En réponse à cette question : « Pourquoi le massif du mont-Blanc doit-il devenir Patrimoine Mondial de l’UNESCO ?  » vous découvrirez que pour ce document transfrontalier, un texte à caractère pédagogique a été retenu. L’objectif était d’établir un inventaire objectif de l’état des lieux puis de diffuser ces informations aux populations, aux visiteurs mais aussi aux décideurs et administrations. L’information et une meilleure connaissance du milieu devraient permettre en effet aux populations de faire leur choix et d’inciter les institutions à s’orienter sur les chemins du développement durable.

Imprimée en trois langues (italien, anglais et français) et à 30000 exemplaires, ce document de 16 pages remporte un vif succès.
Des conférences de presse et débats ont été organisées pour en faire la promotion, à Chamonix, Paris, Aoste et Grenoble. Milan et la Suisse sont programmées.

Ce travail représente la contribution des associations pour aider à la mise en place du Schéma de Développement Durable (SDD) de l’Espace Mont-Blanc. Ce sera un premier pas fédérateur pour l’obtention du label UNESCO… en permettant d’amorcer un processus de dialogue territorial, depuis la phase de concertation entre institutions et populations jusqu’à la phase de décision. Nous vous invitons à parcourir cette brochure, à nous faire part de vos impressions ainsi qu’à la faire connaître autour de vous.

PDF : brochure en français MontBlancFR.pdf PDF : brochure en italien MontBlancIT.pdf PDF : brochure en anglais MontBlancGB.pdf

Le versant noir du Mont-Blanc (2002)

versant noir

Présentation critique et propositions pour l’avenir du massif du Mont-Blanc (2002)

Sommaire du livre
Résumé Présentation
Démarche et contexte sociologique
Equipements et aménagements – accès Développement et modernisation des domaines skiables ; impacts complémentaires liés notamment à la sécurité ; problème des routes et accès.
Transports Outre la question de la gestion du tunnel, accessibilité lointaine et régionale, desserte des vallées et maîtrise de la circulation locale, projet de train-tram à Chamonix.
Agriculture de montagne Situation et évolution de l’activité qui façonne et entretient le paysage du massif dans les piémonts et la zone des alpages. Spécificité de l’agriculture.
Espace aérien Saturation de l’espace aérien et du niveau sonore ; situation critique pour les résidents, les visiteurs et les alpinistes. Usages légaux et infractionnels.
Pratiques de la montagne et de l’alpinisme – accueil dans le massif Evolution des pratiques et impact sur la liberté individuelle et la « wilderness »; sécurité et responsabilité. Lieux de haute fréquentation ; la question des refuges.
Installations obsolètes et déchets Equipements et matériaux abandonnés, problèmes de réhabilitation, dépôts et déchets.
Réglementations et action des pouvoirs publics Urbanisme ; état des protections de zones ; procédures d’instruction et suivi des décisions des autorités. Institutions et statut juridique Conférence Transfrontalière Mont Blanc ; insuffisances et limites ; application de la Convention Alpine.

Conclusions De lourdes priorités, un chemin à parcourir pour une meilleure gouvernance, une gestion partagée et… un label international. PDF : Le versant noir du Mont-Blanc versantnoir.pdf … toujours d’actualité….

Les actes du Colloque 2002 à Genève

dessin le livre noir du mont-blanc

La gestion durable du Mont-Blanc, futur joyau du Patrimoine mondial de l’UNESCO ?

Le colloque organisé par proMONT-BLANC à l’Université de Genève les 14 et 15 octobre a été un succès.
80 personnes ont travaillé ensemble sur les voies et moyens de conférer au massif l’inscription au patrimoine mondial de l’humanité, distinction qui dépend de l’UNESCO sur nomination des états.
Il ne s’agît pas d’obtenir un « label » à bon compte mais d’élaborer un plan de requalification et de gestion impliquant une meilleure « gouvernance » sur les trois pays et pouvant conduire ensuite à un dossier de candidature. Car il y a beaucoup à faire comme le montre le « Versant Noir du Mont Blanc » livret qui analyse en 8 thèmes dominants les situations critiques qu’il convient de redresser.
Munis de cette analyse, les experts en géographie, sociologie, glaciologie, écologie, paysage, urbanisme, droit, ont confronté leur vision devant un public de résidents et d’acteurs venus des trois pays autour du Mont Blanc; ceux-ci ont exprimé leur avis sur la situation et la démarche, concluant de façon unanime qu’il y a matière à mieux maîtriser et infléchir sérieusement la gestion du massif et que proMONT- BLANC doit jouer dans ce processus un rôle de proposition et d’animation. On notait notamment la présence de Pierre Préau géographe, Robert Vivian glaciologue, Bernard Fischesser écologue et spécialiste du paysage, Denis Jordan spécialiste de la flore et des milieux naturels, Fédérica Thomasset urbaniste et paysagiste, Elio Riccarand Verdi Aosta, Andréas Weissen président de la CIPRA internationale, Georgina Peard de l’UICN, Walter Wetterli du WWF suisse. On a pu entendre Patrice de Bellefon guide et « érudit de terrain », l’artisan de l’inscription au patrimoine mondial de l’ensemble Gavarnie-Mont Perdu en 1997, ainsi que Meinradt Küttel sur la toute récente nomination du glacier d’Aletsch. Michel Charlet maire de Chamonix et vice président de la Conférence Transfrontalière Mont Blanc est venu s’exprimer à la table ronde qui rassemblait trois acteurs socioéconomiques de chaque pays.

Il s’agît maintenant d’engager un processus de gestion participative avec toutes les catégories d’acteurs; les valléens présents seront des médiateurs lors des réunions de restitution et d’échange organisées dans les trois pays à partir de novembre. Ce qui est certain aujourd’hui, c’est que l’histoire a crée des liens et des réseaux complexes entre tous; que le vieux débat d’exclusivité entre « autochtones » et « étrangers » est définitivement clôt; que nous avons tous pleine légitimité à débattre et agir, qu’il n’y à plus pour l’avenir qu’une communauté d’intérêt et de responsabilité. PDF : les actes du colloque actes_15_10_02-colloque.pdf

Brochure MONT-BLANC future ?

brochure MB future   Voir plaquette-MB-future.pdf